Un petit creux ? C’est un garçon !

Les femmes enceintes ont souvent une faim de loup… Deschercheurs américains viennent de montrer qu’ellesmangeaient encore plus lorsqu’elles attendaient ungarçon. Une étude menée sur plus de 244 femmesrévèle qu’elles ont des apportsénergétiques plus élevés de 10 % enmoyenne si elles portent un bébé de sexe masculin.Selon les scientifiques, le fœtus mâle enverrait dessignaux à sa mère pour qu’elle se nourrisseplus, en privilégiant les lipides. En effet, les petitshommes auraient des besoins plus importants. D’ailleurs, onle constate à la naissance : un garçonnouveau-né pèse en moyenne 100 g de plus qu’unefille. Les scientifiques pensent que le bébé de sexemasculin serait plus sensible aux carences alimentaires de samère. Le fait de connaître le sexe du futurbébé pourrait aider les mamans à mieux senourrir : si c’est un garçon, pas question de sepriver !
Source : BMJ, juin 2003 ; vol. 326 : 1245-1246.Click Here: cheap all stars rugby jersey