Terminator s’accroche à ses sous

L’ex-gouverneur de Californie en instance de divorce avec Maria Shriver, son épouse depuis 25 ans, ne compte pas lui verser un centime de pension. La bataille juridique s’annonce sans merci.

Mai 2011, Scharwzy se fait plaquer. Sa femme Maria Shriver le quitte après un demi-siècle de vie commune. Depuis ce coup de tonnerre sur la Californie, rien ne va plus pour l’ex-Terminator, qui vient de faire savoir qu’il ne comptait pas verser de pension alimentaire à la mère de ses enfants. Governator et son ex s’affrontent par communiqués interposés.

Il faut dire que cette rupture ne s’est pas déroulée dans la plus grande harmonie… Scharwzy, qui est passé d’acteur super-testostéroné à politicien non moins viril, a été épinglé par la presse internationale pour avoir mené une double vie pendant des années. En janvier 2011, sa femme découvre la liaison de son mari avec une de leurs employées de maison, au service des Schwarzenegger depuis 20 ans. Pis, un enfant est né de cette union.

Furieuse, Maria Shriver demande aussitôt le divorce à l’homme qui a déjà essuyé des accusations d’attouchements sexuels en 2006, et traîne une réputation de coureur de jupons. Comble de l’humiliation, la gouvernante aurait porté l’enfant illégitime, aujourd’hui âgé de 14 ans, en même temps que Mme Terminator attendait Christopher, le petit dernier de la famille.

Maria Shriver, héritière du clan Kennedy, avait soutenu son mari en toutes circonstances, dans sa carrière d’acteur tout autant que dans sa vie politique. Elle-même promise à une brillante carrière journalistique -elle faisait ses débuts sur la chaine américaine NBC en 1977-, elle a tout abandonné pour «Sperminator», comme l’ont surnommé les journaux depuis cette affaire.

Aujourd’hui, Schwarzy, 63 ans, privé du soutien de sa femme, n’est plus gouverneur de l’Etat de Californie et Hollywood est loin de se l’arracher, même s’il vient enfin de décrocher un rôle dans un film. Il se retrouve au cœur d’une procédure de divorce qui promet d’être féroce étant donné la colère de son ex-femme. Selon la loi californienne, des époux qui se séparent doivent partager leurs biens. L’acteur, disposant d’une fortune de 400 millions de dollars, serait donc tenu d’en céder la moitié –soit 200 millions- à son ex-femme.

Mais ce n’est pas tout. Maria Shriver a fait savoir au tribunal qu’elle réclamait que son ex-mari paye ses frais d’avocats et lui verse une pension alimentaire. Terminator ne l’entend bien sûr pas de cette oreille et a refusé. Même si son ex-femme dispose d’une fortune personnelle par son appartenance à la famille Kennedy, il semble qu’elle soit décidée à faire payer Monsieur muscles pour toutes les humiliations qu’il lui a infligées. Une femme bafouée est une femme décidée. Prends-en de la graine, «Sperminator»!

Click Here: cheap all stars rugby jersey

Maud Carlus

Vendredi 22 juillet

Suivez l’actu Gala sur Twitter et Facebook