Saisie massive de faux Viagra et Cialis

Les douaniers du port du Havre ont saisi 410 000 cachets de faux Cialis et de faux Viagra qui transitaient de la Syrie vers le Honduras. C’est la plus grosse saisie maritime réalisée en France. Elle arrive peu après la saisie de 200 000 cachets de contrefaçon de Viagra à l’aéroport de Roissy. L’occasion de rappeler les risques liés à la prise de ces médicaments contrefaits.

C’est une prise record : les douaniers du port du Havre ont mis la main sur 350 000 cachets d’imitation de Cialis et de 50 000 cachets de contrefaçon de Viagra et près de 11 millions de cachets permettant la fabrication de stupéfiants. Ils étaient conditionnés dans de gros seaux blancs : en tout, 145 kilos de cachets bleus, jaunes et blancs. Ce coup de filet représente une valeur de 6 millions d’euros. La contrefaçon des marques Viagra et Cialis a été confirmée par les sociétés pharmaceutiques Pfizer et Eli Lilly and Compagny.Quelques jours avant, une autre saisie du même type a été faite à l’aéroport de Roissy : 200 000 cachets de contrefaçon de Viagra, d’une valeur estimée à 3 millions d’euros. D’après le Ministère, en 2007, la douane a saisi 781 761 médicaments contrefaits. Les inducteurs d’érection, tels Viagra, Cialis, Levitra…, sont au premier rang des contrefaçons, l’achat sur internet pouvant séduire des consommateurs n’osant pas acheter ces médicaments en pharmacie.Ces contrefaçons présentent des risques pour la santé : en raison de l’absence du principe actif ou bien du surdosage ou, plus fréquemment, du sous-dosage du principe actif. D’autre part, un traitement contrefait peut aussi renfermer des substances toxiques.Les laboratoires pharmaceutiques cherchent à protéger leurs patients : ainsi, Pfizer a équipé les lots de Viagra d’une puce électronique et Lilly a intégré un hologramme sur les boîtes de Cialis pour garantir leur authenticité. Au niveau national, les contrefaçons sont prises au sérieux et l’Afssaps a mis en place une cellule spécialisée dans la traque des médicaments contrefaits.N’achetez pas de médicaments sur Internet et, si vous y tenez vraiment, montrez-les à votre pharmacien ou à votre médecin avant de les consommer. Ne prenez aucun risque !Source : communiqué de presse Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, 19 novembre 2008Copyright : CLAVIERES VIRGINIE/SIPAClick Here: los jaguares argentina