Rachel Legrain-Trapani révèle sa fausse couche: “Je tombe enceinte 3 mois après”

Rachel Legrain-Trapani (Miss France 2007) et le footballeur français Aurélien Capoue se sont mariés en 2013. Quelques jours plus tard, la jolie brune de 30 ans dévoilait être enceinte et c’est le 23 décembre 2013 que Gianni est né. Mais ce que la reine de beauté n’avait pas révélé, c’est qu’elle avait fait une fausse couche juste avant.

La jeune femme qui est aujourd’hui célibataire a fait des confidences sur son site Rachellegraintrapani.com après que de nombreuses personnes lui ont demandé de se confier sur sa grossesse. Et c’est au détour d’une phrase qui passerait presque inaperçue qu’elle a partagé cette triste information. “Je suis tombée enceinte après une victoire des Bleus contre la Géorgie (décidément ça ne s’invente pas mdr !). Ce bébé, je l’ai tant désiré, je pense que c’est l’unique chose que j’ai réellement voulue dans ma vie. C’est peut-être cette envie de fonder une famille qui a guidé mes choix : quitter Paris, mon travail pour suivre coûte que coûte Aurélien (mon ex-mari et papa de Gianni). Nous avons décidé d’avoir un bébé en juin 2012, soit après 1 an et demi de relation et 1 mois avant qu’il fasse sa demande en mariage. Cet été 2012 était pour moi le plus bel été, plein de promesses…“, écrit-elle tout d’abord. Puis, elle précise : “Après une fausse couche en décembre, je tombe finalement enceinte trois mois plus tard.

Click Here: cheap adidas originals shoes

L’ex-compagne de Benjamin Pavard n’en avait apparemment jamais parlé et n’est pas entrée dans les détails. Elle a ensuite évoqué l’annonce de sa grossesse et les kilos pris pendant ces neuf mois.

Maman épanouie et heureuse, Rachel Legrain-Trapani avait publié un message particulièrement touchant en octobre dernier. Elle y faisait part de son amour pour son fils et de ses craintes. Sur Instagram, elle avait posté : “Insomnie… L’avantage d’être chez papy et mamie, c’est que nous partageons le même lit, je te sens blotti contre moi comme si tu avais peur que je parte… J’écoute ta respiration et je sens mon coeur se serrer si fort… Je repense à ces cinq dernières années. (…) Je me pose des questions, est-ce que j’en fais trop ? Pas assez ? Je fais de mon mieux, ça c’est certain. Ma force et ma faiblesse à la fois, j’essaie de nous tracer un bel avenir mais je ne sais pas pourquoi la peur ne me quitte pas. Peur de ne pas avoir les épaules assez solides.