Michael Phelps s'engage contre la malaria

Le nageur américain Michael Phelps plonge pour la bonne cause dans le cadre de l’opération World Swim Against Malaria, en partenariat avec Speedo. Il participera à une collecte de fonds pour la prévention contre cette maladie qui, dans le monde, tue un enfant toutes les 30 secondes.

L’homme-poisson, Michael Phelps se jettera à l’eau le 25 juin prochain pour la bonne cause. Le World Swim Against Malaria est l’événement de natation qui compte le plus grand nombre de participants au monde. Organisé par la Fondation Contre le Paludisme (Against Malaria Foundation), il a pour but de récolter de l’argent en faveur de la recherche.Chaque centime récolté* lors de la rencontre sera dépensé en achat et distribution de moustiquaires, principal outil de prévention de la malaria.Partenaire de l’événement, Speedo a déjà annoncé son soutien à la cause en offrant 35 000 maillots de bain hommes, femmes et enfants aux participants. En s’inscrivant sur

www.worldswimagainstmalaria.com/speedo, les nageurs peuvent obtenir un maillot contre un don de 5 $ (4 €). La marque, qui soutient la lutte depuis 2005, a déjà récolté plus de 2 millions de dollars et offert une protection à près d’1 million de personnes.Cette année Speedo espère recruter suffisamment de nageurs pour effectuer 40 074 km, soit un tour du monde. Le champion olympique Michael Phelps, s’est dit “honoré de rejoindre Speedo dans cet événement mondial en soutien à Swim Against Malaria et d’aider à stopper la propagation de cette maladie mortelle. J’espère que nous pourrons motiver le plus de monde possible pour rejoindre le Team Speedo, le 25 juin et effectuer un tour du monde à la nage pour cette grande cause“.Si vous aussi, vous souhaitez participer à cette grande nage caritative internationale, il vous suffit de vous rendre sur le site

www.worldswimagainstmalaria.com/speedo, de faire un don, d’inscrire la distance de la course que vous souhaiter effectuer, et le tour est joué !*100 % des dons serviront à acheter des moustiquaires. L’argent récolté n’est pas utilisé pour le financement de frais administratifs, de salaires ou autres dépenses.Juliette RobinSource : Communiqué Speedo