Masterchef 4: Marc Boissieux remporte la victoire

Hier soir, sur TF1, Marc, candidat finaliste de la quatrième saison de Masterchef face à Marie-Hélène, a tourné une page. Infirmier, et cuisinier amateur, il a remporté la compétition et repart avec un chèque de 100 00 euros. Une belle somme qui devrait l’aider à réaliser sa transition professionnelle.

100 000 euros, six mois de formation à l’école Lenôtre et l’édition de son propre livre de recette, c’est un beau cadeau de Noël qu’a reçu hier soir Marc Boissieux, 35 ans. Cet infirmier niçois vient de remporter la finale de Masterchef, et succède à Anne Alassane, Elisabeth Biscarrat et Ludovic Dumont. Il a battu Marie-Hélène, une journaliste venue du Nord pour se mesurer dans cette belle compétition qu’est Masterchef.

Une première épreuve les a mis directement dans le jus, celle du repas complet pour 40 convives. Pour l’occasion, Marc et Marie-Hélène ont pu s’entourer d’une équipe de commis, piochés parmi les candidats éliminés de cette quatrième saison. Pour les juger, de prestigieux chefs, à l’image de Philippe Conticini. Les anciens gagnants du programme de TF1 étaient eux aussi de la partie. Très intimidant pour nos deux concurrents encore en lice. Marc l’a emporté haut la main.

Mais lors de la deuxième épreuve, revisiter la salade niçoise, Marie-Hélène a repris la main. Apparemment, les repas gastronomiques à la française réussissent mieux à Marc. Pour la dernière épreuve du concours, ils ont dû préparer amuse-bouches, entrée, plat, desserts et mignardises pour 6 personnes. Trop facile? Chacun des plats devait comporter un ingrédient imposé.

Gros stress pendant toute la durée de la préparation de ce menu haut de gamme, mais rassurez-vous, pas de couacs, les deux candidats s’en sont très bien sortis. Déjà en tête depuis le début de la soirée, c’est Marc, le Lyonnais, qui a remporté la compétition. Depuis, il a l’impression «d’être dans un rêve», s’est-il confié à nos confrères du Parisien.

Fier, Marc peut l’être, car cette année la compétition a atteint un très bon niveau. Il repart avec un chèque de 100 000 euros, six mois de formation à l’école Lenôtre, et la possibilité d’éditer un livre de recettes. Un beau cadeau de Noël, puisqu’il va lui «permettre de faire la formation sans (s)’inquiéter de savoir comment payer les factures à la fin du mois».

Ensuite, Marc Boissieux, qui vient «de vendre son cabinet d’infirmier», «souhaite faire de (sa) passion (son) métier»: «Je vais me laisser le temps car aujourd’hui je ne suis pas encore prêt. J’aimerais aussi offrir la même formation à ma femme. Et peut-être que, dans un premier temps, nous pourrions ouvrir ensemble un atelier culinaire à Lyon». Bonne chance pour la suite!