Mariage furieux, mariage heureux ?

Alors que la tendance actuelle est à la compréhension mutuelle et à la communication au sein du couple, une étude américaine met les pieds dans le plat en affirmant qu’une des clés d’un mariage heureux serait la colère.

Exprimer sa colère serait salutaire au sein du couple.

James McNulty, qui a analysé pourquoi certaines relations durent et d’autres ne font pas long feu, est arrivé à la conclusion qu’en fait, la colère est une composante essentielle des couples qui durent. Ces résultats s’opposent à la tendance actuelle favorisant la “psychologie positive“ au sein du couple basée sur le pardon, l’optimisme et la gentillesse pour aider à dépasser les problèmes de couples suite, par exemple, à une tromperie, reconnait le directeur de l’étude.Au cours de ses recherches, le professeur McNulty a découvert que parfois “le malaise passager d’une conversation courroucée mais honnête“ pouvait être salutaire pour la relation à long terme. Ce fait est particulièrement avéré pour les partenaires “désagréables“ qui peuvent tirer profit de la bonhomie de leur conjoint et de sa capacité à pardonner et oublier.“Lorsqu’on pense que son partenaire est indulgent, cela encourage les personnes gentilles à ne pas offenser l’autre mais les personnes désagréables ont plus tendance à s’en prendre à leur conjoint dans ce contexte“, a commenté le chercheur dans un communiqué. De plus, le fait d’exprimer sa colère permet de signaler à l’autre qu’un comportement offensant n’est pas acceptable, a-t-il ajouté.Cette étude a été présentée au cours du congrès de l’

American Psychological Association à Orlando.RelaxnewsSource :

Studying Couples to Improve Health, Better Relationships, août 2012.