Mallaury Nataf : “Tout devient très compliqué, infernal…”

C’est dans les pages du magazine Télé Star que Mallaury Nataf a donné de ses nouvelles. L’actrice de 47 ans, qui a connu une terrible descente aux enfers l’ayant notamment menée dans la rue, commence à sortir la tête de l’eau. Après avoir trouvé un logement, elle vient de décrocher un travail.

En effet, Mallaury Nataf a commencé à tourner dans Les Mystères de l’amour, la série diffusée sur TMC et produite par AB Productions. L’actrice incarne la cousine d’Hélène et elle donne des détails sur son rôle. “Elle est partie il y a 25 ans pour un long voyage autour du monde. On la découvre alors qu’elle revient d’Amérique latine, a suivi l’enseignement d’un cabaliste. Cabaliste veut dire : ‘Celui qui connait le Tradition’.“, a-t-elle expliqué à nos confrères (le magazine sera dans les kiosques le 24 juin).

Click Here: Olympique de Marseille soccer tracksuit

Si Mallaury Nataf revient sur le petit écran après avoir incarné Lola Garnier dans Le Miel et les abeilles ainsi que Sandra Robert dans Sous le soleil, c’est surtout parce que ses précédentes tentatives sur le marché du travail ont été des échecs. “Travailler avec le commun des mortels dans des jobs ordinaires m’est impossible. Le premier mois, tout se passe bien. Et puis quelqu’un me reconnait. La clientèle l’apprend et soudain tout le quartier le sait. Tout devient très compliqué, infernal. C’est mauvais pour le commerce. Et le patron ne veut pas me garder. Ma seule voie pour reconstruire ma vie était AB Productions“, a-t-elle confié. Il y a déjà deux ans, le producteur Jean-Luc Azoulay, touché par sa situation, lui tendait la main…

Mallaury Nataf, qui semble avoir également un projet de théâtre sous le bras, est en revanche une maman toujours dans le chagrin. Mallaury Nataf a eu trois enfants, dont elle a perdu la garde : Rafaël (21 ans), Angeline (19 ans) et Shiloh-Kitavo (9 ans), nés de trois pères différents. Avec les deux premiers, la rupture est totale. Quant au dernier, placé en famille d’accueil, elle avait affirmé ne le voir que “180 minutes par an et jamais seule“.

Thomas Montet