Les pollens d'ambroisie sont de retour !

Les pollens d’ambroisie font leur grand retour sur la France dès aujourd’hui, selon le bulletin allergo-pollinique du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) publié le 13 août. Les personnes allergiques doivent donc faire attention, en particulier lors des périodes ensoleillées.

Le 13 août, le risque allergique était déjà de niveau faible à Roussillon et Bourgoin-Jallieu (Isère), très faible à Clermont-Ferrand, Vichy, Lyon, Avignon et Bagnols-sur-Cèze. Malgré des conditions météorologiques pas très favorables pour la dispersion des pollens cette semaine, le risque allergique d’exposition lié au pollen d’ambroisie devrait rapidement progresser pour atteindre un niveau moyen, voire même élevé localement lors des périodes ensoleillées. Toujours selon le bulletin du RNSA, les pollens de graminées, d’urticacées, de pariétaires et d’armoise, bien que présents sur l’ensemble du territoire français, ne devraient pas gêner les personnes allergiques. Les patients sont invités à rester vigilants et à prendre leur traitement afin de réduire les risques de conjonctivites, de rhinites et de crises d’asthme. Et si vous faites partie de ceux qui partent tardivement en vacances. Il est recommandé de se renseigner sur les éventuels risques auxquels vous pourriez être confronté durant votre séjour. Pour les personnes sous traitement pour leur allergie, il est impératif d’avoir avec soi, en cas de sortie du territoire, une version en anglais de leur ordonnance. Il faut également s’assurer que cette prescription comporte des médicaments en quantité suffisante.
Quelques conseils :
– Eviter au maximum les promenades en pleine période de pollinisation.
– Se laver les cheveux après une sortie pour en évacuer le pollen et éviter qu’il ne donne des symptômes la nuit !
– Fermer les fenêtres et préférer l’air conditionné. Ne pas oublier :
– Antihistaminiques et corticoïdes locaux
– Bronchodilatateur
– Traitement de fond (contre l’asthme ou traitement d’immunothérapie allergénique aussi appelée désensibilisation)
– Seringue auto-injectable d’adrénalineIl est donc préférable de préparer une trousse d’urgence en cas de réaction allergique. Mais ces solutions de dépannage le temps des vacances ne doivent pas remplacer le rendez-vous chez l’allergologue à prendre à la rentrée pour faire un bilan.Luc Blanchot
Sources :
Bulletin RNSA du 13 août 2010Communiqué de presse Stallergènes – août 2010Click Here: cheap INTERNATIONAL jersey