Eugenie d’York en beauté avec Elizabeth II pour distribuer de la petite monnaie

Si, en Espagne, Semaine sainte oblige, le roi Felipe VI et la reine Letizia ont provisoirement disparu de l’espace médiatique, au Royaume-Uni, au contraire, la reine Elizabeth II est aux avant-postes pour les célébrations pascales. Jeudi 18 avril 2019, la souveraine britannique accomplissait en la chapelle Saint-George à Windsor le rituel du Royal Maundy, assistée par sa petite-fille la princesse Eugenie d’York, de retour sur les lieux de son récent mariage avec Jack Brooksbank, qu’elle a épousé dans cette même église en octobre dernier. Après Meghan Markle, qui a eu en juin 2018 le privilège de partager le train de la reine pour leur premier engagement conjoint, et Kate Middleton, qui l’accompagnait au King’s College au mois de mars, chacune son tour !

Lors du jeudi du “mandé royal”, qui a lieu chaque année à la veille du Vendredi saint, la monarque distribue symboliquement des pièces d’argent, perpétuant une tradition née sous le règne de Charles II au XVIIe siècle et inspirée d’un épisode de la Bible, lorsque Jésus lava les pieds de ses apôtres avant la dernière cène, à la veille de sa Passion. Originellement, la famille royale exécutait, dès le XIIIe siècle, ce rituel, lavant les pieds des pauvres et offrant argent et présents en signe d’humilité et de compassion. Henri IV ajouta lors de son règne un raffinement, décidant que le nombre de cadeaux serait équivalent à l’âge du monarque. La tradition du lavement de pieds se perdit au XVIIIe siècle, mais pas celle d’offrir nourriture et vêtements aux démunis, remplacée au siècle suivant par des pièces de monnaie. De nos jours, ce sont des personnes âgées choisies pour les services rendus à l’Église et la communauté qui se voient remettre deux petites bourses – l’une, rouge, contient des pièces ordinaires (qui remplacent symboliquement les vêtements et denrées offerts par le passé), et l’autre, blanche, des pièces spéciales en argent. Les bénéficiaires sont autant que le nombre d’années de l’âge de la reine et c’est également ce nombre qui détermine la somme des pièces.

Pour cette édition 2019, la reine Elizabeth II s’est donc fait un plaisir de remettre les fameuses bourses à 93 personnes, étant donné qu’elle fêtera ses 93 ans le 21 avril. Tout sourire et solaire en jaune lors de cet exercice qu’elle affectionne, elle avait à ses côtés sa petite-fille la princesse Eugenie, 29 ans, radieuse dans une robe à fleurs Erdem qu’elle adore – elle l’a déjà portée en maintes occasions publiques (Royal Ascot 2018, visite au siège de l’ONU le mois suivant), la dernière étant… en début de mois, à l’occasion de l’avant-première du film Sharkwater Extinction. À noter que sa soeur aînée la princesse Beatrice a déjà elle aussi secondé leur vénérable grand-mère lors du Royal Maundy.

Pour Eugenie, revenir à Windsor dans ce contexte officiel était une heureuse coïncidence, alors que la reine Elizabeth II se déplace chaque année dans une cathédrale différente en cette occasion : l’an dernier à Leicester, la souveraine avait bouclé la tournée de toutes les cathédrales du royaume, d’où le choix de Windsor pour repartir de zéro en 2019.

During the service, The Queen handed out Maundy Money to 93 men and 93 women which celebrates The Queen’s 93 years! The Queen will turn 93 on Sunday. People have come from all across the UK and have been nominated for their work in the community. This year The Maundy Money included a 5 coin, commemorating the 200th anniversary of the birth of Queen Victoria. The Nosegays were made up of daffodils, primroses, stocks, purple statice, freesias, rosemary, thyme and ivy. Children from local schools were invited to help assist with The Queen at The Royal Maundy service, which always takes place on the Thursday before Easter. #RoyalMaundy

Une publication partage par The Royal Family (@theroyalfamily) le

Click Here: cheap penrith panthers jersey