E-cigarette : les arômes et e-liquide sont toxiques pour l'immunité

Les arômes et e-liquides inhalés lors de l’utilisation d’une cigarette électronique ont des effets toxiques sur le système immunitaire, selon une étude américaine publiée ce mercredi 31 janvier dans la revue Frontiers in Physiology. Les arômes de cannelle, de vanille et de beurre seraient les plus toxiques.

Les arômes de cannelle, de vanille et de beurre apporté par le diacéthyle, un additif alimentaire, se sont révélés les plus toxiques, rapporte l'étude. ©Paolo_Toffanin/Istock.com

Sommaire

  1. Une étude réalisée sur des cellules humaines de l’immunité
  2. Une augmentation des marqueurs de l’inflammation
  3. Des produits chimiques aromatisés induisant la mort cellulaire
  4. Un mélange de plusieurs arômes est plus toxique encore
  5. Des produits non réglementés aux noms séduisants
  6. Les avantages et risques du vapotage ne sont pas tout à fait clairs
  7. Des milliers de e-cigarettes aromatisés disponibles aux USA

Si la

cigarette électronique semble moins dangereuse que la cigarette classique, car elle contient moins de constituants chimiques qui sont 9 à 450 fois moins dosés, elle expose les poumons à des toxiques aromatisés lorsque les e-liquides sont chauffés et inhalés, indique une étude américaine publiée ce mercredi 31 janvier.Une étude réalisée sur des cellules humaines de l’immunitéInhaler ces produits liquides aromatisés peut provoquer une réaction d’

inflammation importante au niveau des

monocytes, un type de

globules blancs, constituants du

système immunitaire poursuit l’étude qui a spécifiquement étudié les effets des produits chimiques sur des cellules humaines.Pour les besoins de l’étude, les chercheurs de l’université de Rochester à New York ont exposé directement des cellules humaines monocytaires aux e-liquides aromatisés des cigarettes électroniques.Une augmentation des marqueurs de l’inflammationIls ont constaté une augmentation de la production de deux biomarqueurs connus pour identifier l’inflammation et les lésions tissulaires induites par le stress oxydatif.Des produits chimiques aromatisés induisant la mort cellulaireDe plus, de nombreux produits chimiques aromatisés ont causé une mort cellulaire importante. Les arômes de cannelle, de vanille et de beurre apporté par le diacéthyle, un additif alimentaire, se sont révélés les plus toxiques, rapporte l’étude.Un mélange de plusieurs arômes est plus toxique encoreSans surprise, l’exposition à un mélange de plusieurs arômes est bien pire que l’exposition à un seul parfum.Des études précédentes ont montré que les utilisateurs de cigarettes électroniques avaient des niveaux élevés de marqueurs de stress oxydatif dans le sang par rapport aux non-fumeurs.Des produits non réglementés aux noms séduisantsActuellement, ces produits ne sont pas réglementés et sont vendus sous des noms particulièrement séduisants pour les jeunes vapoteurs : “bonbons”, “gâteaux”, “roulé à la cannelle” ou “mélange mystère”.Ainsi, l’étude plaide pour une liste descriptive de tous les ingrédients contenus dans ces e-liquides.Les avantages et risques du vapotage ne sont pas tout à fait clairsSans connaître les avantages et les risques de la cigarette électronique sur la santé à long terme, son utilisation a explosé au cours des dernières années tandis que la consommation

de cigarettes traditionnelles a diminué.Des milliers de e-cigarettes aromatisés disponibles aux USAAux États-Unis, par exemple, plus de 500 marques d’e-cigarette proposant près de 8 000 liquides aromatisés sont à la disposition des consommateurs, souligne l’étude qui rappelle que le but n’est pas l’utilisation à long terme de la cigarette électronique, mais d’arrêter de fumer.En France, 1,5 million de personnes vapotent chaque jour.