De plus en plus de Français souffrent de maladies chroniques graves

Fin 2010, neuf millions de personnes souffraient d’une ou plusieurs maladies chroniques graves, telles que le diabète, le cancer ou la schizophrénie, rapporte Les Echos ce mercredi 29 juin, qui s’est procuré un rapport transmis aux administrateurs de l’assurance-maladie (CNAM). Depuis 2009, cette population s’est accrue de 3,9 %.

Fin 2010, 340 000 personnes supplémentaires, par rapport à l’année précédente, étaient pris en charge à 100 % par la Sécurité Sociale au titre d’une affection longue durée (

ALD) en raison d’une ou plusieurs maladies chroniques graves.Depuis 2005, le taux de croissance de cette population gonfle entre 3,5 % et 4,2 % par an. À ce rythme, les patients en ALD représenteraient 17 % de la population du régime général en 2014 (15,5 % aujourd’hui).Le

diabète est désormais la maladie chronique grave la plus représentée avec 1,9 million de patients, un chiffre en hausse de 6,5 % entre 2009 et 2010. Cette pathologie vient de dépasser le cancer dont le nombre de souffrants a progressé de 3,7 %.Par ailleurs, un décret datant du 24 juin 2011, supprime l’

hypertension artérielle de la liste des ALD, au motif que “l’HTA est la seule ALD à constituer un facteur de risque (cardiovasculaire) et non une pathologie avérée“. Ainsi, les nouveaux patients atteints d’HTA ne pourront plus bénéficier de l’exonération du ticket modérateur pour les soins et traitements en rapport avec cette affection. Ils ne seront donc plus pris en charge à 100 %. Cela ne concerne toutefois pas les personnes déjà assurées en ALD pour cette affection, qui continueront donc de bénéficier des exonérations jusqu’au terme de leur validité. Le gouvernement espère ainsi économiser 20 millions d’euros.Cette décision, qui relève d’une logique financière à court terme selon les associations et les sociétés savantes liées à la cardiologie, va à l’encontre d’une politique de prévention et risque de conduire les patients à interrompre leur traitement, réagit la

Fédération Française de Cardiologie et l’

Alliance du cœur dans un communiqué (

téléchargeable en ligne).À noter que les patients en affection longue durée représentent les deux tiers des remboursements.Amélie Pelletier avec Relaxnews
Sources
Click Here: los jaguares argentina
Diabète, cancer : un Français sur six est pris en charge au titre d’une maladie chronique – Les Echos, 29 juin 2011 (

accessible en ligne)
La cardiologie mobilisée contre la suppression de la HTA sévère de la liste des ALD – Communiqué de la Fédération Française de Cardiologie et de l’Alliance du Cœur, 28 juin 2011.