Comment se protéger du grand froid

Avec les températures largement négatives sur l’ensemble de la France et des prévisions météo pessimistes pour les jours qui viennent, les autorités sanitaires rappellent les règles à suivre pour se protéger du froid, notamment pour les personnes les plus fragiles (sans-abri, nourrissons, personnes âgées ou présentant certaines maladies chroniques), alors que les capacités d’hébergement d’urgence inquiètent les associations.

Près de 200 SDF vivent dans le Bois de Vincennes, non loin du centre de Paris.

La France restera soumise aujourd’hui à des conditions météorologiques hivernales. Une vigilance orange grand froid est maintenue dans 39 départements selon Météo France.Conseils pour se protéger du froidChaque année, des centaines de personnes sont victimes de pathologies provoquées par le froid. Ces chutes de températures peuvent agir directement en provoquant des gelures ou des hypothermies. Elles peuvent également provoquer des crises d’asthme et d’insuffisance coronarienne aiguë (angine de poitrine), ainsi que le développement d’infections broncho-pulmonaires.Face aux grands froids, la Sécrétaire d’Etat, Nora Berra, recommande aux personnes les plus vulnérables d’éviter de sortir (un conseil difficilement applicable pour les sans-abri…). Et en cas de sortie d’adapter son habillement : il est recommandé de bien se couvrir, notamment le visage, car le froid qui sévit actuellement s’accompagne d’un vent qui fait ressentir la température plus basse qu’elle ne l’est en réalité.Pour les jeunes parents, il est vivement déconseillé d’utiliser des porte-bébés, “qui sont susceptibles de comprimer ses membres inférieurs et d’entraîner des gelures graves“. Le mieux est de les porter dans ses bras ou de les installer dans une poussette, pour qu’ils puissent remuer.A l’intérieur, la Secrétaire d’Etat rappelle que chauffer au maximum son logement, avec des appareils à combustible, peut entraîner des risques d’intoxication au monoxyde de carbone, qui peuvent être dans certains cas mortels. Il est donc préférable de bien aérer les pièces, au moins une dizaine de minutes par jour, et de ne pas obstruer les aérations.Enfin, elle rappelle la nécessité d’une solidarité avec les personnes âgées. “Comme en cas de fortes chaleurs, nous devons rester mobilisés face à ce froid intense, il faut, par exemple, prendre régulièrement des nouvelles des personnes âgées ou handicapées et/ou isolées de son voisinage ou entourage“ souligne la Secrétaire d’Etat.Les autorités de santé ont également diffusé plusieurs outils de prévention comme la plaquette ci-dessous.

Plaquette_FroidExtreme_QHébergements d’urgence : une situation alarmante Cette année a également été marquée par la démission du président fondateur du Samu Social Xavier Emmanuelli en juillet 2011, qui dénonçait une situation budgétaire qui n’était plus gérable. Et cette question de moyens continue d’inquiéter les associations.

Le début du mois de février a été marqué par des échanges houleux entre la ville de Paris et l’Etat à propos du nombre de places d’hébergements disponibles. Les crédits accordés par l’Etat au Samu Social sont en baisse de 30 % pour 2012. Un rapport parlementaire sur l’hébergement d’urgence estime à 70 000 le manque de places d’hébergement.David BêmeSources :Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée de la santé rappelle les conduites à tenir en période de grand froid – Communiqué du secrétariat d’Etat chargé de la santé – 3 février 2012 (

accessible en ligne)Paris se mobilise pour les sans-abri – Ville de Paris – Communiqué du 5 février 2012 (

accessible en ligne)Carte de vigilance Météo France – 6 février 2012 (

accessible en ligne)Rapport d’information déposé par le comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques sur l’évaluation de la politique de l’hébergement d’urgence et présenté par Mme Danièle Hoffman-Rispal et M. Arnaud Richard – 26 janvier 2012 (

accessible en ligne)Photo : YAGHOBZADEH RAFAEL/SIPAClick Here: State of Origin Jerseys