Cap-Vert : les plages pillées par les voleuses de sable

#AlertePollutionRivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !Les baies interminables, bordées de végétation luxuriante, étaient jusqu’ici le trésor de l’archipel du Cap-Vert. Mais de nombreuses plages ont aujourd’hui des allures de carrières à ciel ouvert. Des gigantesques mines où chaque jour des femmes viennent racler le sable avec des galets. Les Cap-Verdiens les appellent les “voleuses de sable“. Ces femmes sont nombreuses à gratter le fond de la mer jusqu’à 4 heures par jour avec des outils de fortune.100 € pour trois semaines de travailSeau après seau, le précieux chargement de sable volcanique est remonté sur la plage. Ces femmes portent jusqu’à 50 kg sur la tête à chaque voyage. Un travail traditionnellement réservé aux femmes. “C’est pour [mes trois enfants] que je fais ça, pour leur payer l’école et les nourrir“, explique l’une d’entre elles. L’activité est totalement illégale mais aucune d’entre elles n’a jamais été inquiétée par la police. Des acheteurs viennent sur la plage pour se fournir en sable à prix cassés. Pour environ trois semaines de travail, ils paient environ 100 €, soit deux fois moins cher que dans le commerce. Selon un militant écologiste local, les clients sont des particuliers et des entreprises du BTP qui transforment le sable le plus souvent en ciment. Le JT

  • JT de 20h du mardi 28 mai 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    Industrie : General Electric supprime plus de 1 000 emplois à Belfort

  • 2

    General Electric : quel avenir industriel pour le site de Belfort ?

  • 3

    Whirlpool : l’usine d’Amiens risque la liquidation judiciaire

  • 4

    Automobile : l’alliance Renault-Nissan-Fiat soulève des questions

  • 5

    Attaque de Lyon : qui est le suspect interpellé ?

  • 6

    Lyon : un ministre recadré par le procureur dans l’affaire du colis suspect

  • 7

    Héritage de Johnny Hallyday : le tribunal estime que le chanteur était résident français

  • 8

    Violences conjugales : des plaintes déposées contre l’État pour défaillance

  • 9

    Électricité : des achats groupés pour faire des économies

  • 10

    Grande-Synthe : l’écologie pour contrer le Rassemblement national

  • 11

    Réintroduction du loup : une menace trop grande ?

  • 12

    Everest : embouteillage sur le toit du monde

Click Here: st kilda saints guernsey 2019