45% des Français célibataires ressentent une pression à "être en couple" lors des retrouvailles familiales de fin d'année

Une récente enquête réalisée pour le site Happn montre que si 54% des Français considèrent Noël comme une période privilégiée pour se retrouver en famille, 45% des célibataires âgés de 25 à 49 ans redoutent que leurs proches leur demandent s’ils comptent bientôt se mettre en couple.

“Alors, toujours célibataire ?”. Passé un certain âge, l’injonction de trouver un partenaire de vie- au même titre que de faire des enfants- se fait de plus en plus forte, notamment au sein du cercle familial. Une étude réalisée par le site de rencontres Happn à l’occasion des fins d’année le confirme. Selon ce sondage, 45% des Français âgés entre 25 et 49 ans confient ressentir une pression de la part de leurs proches particulièrement prononcée lors des réunions familiales de fin d’année. Un phénomène accentué pendant les fêtes de fin d’année, explique le sociologue Ronan Chastellier pour Happn : “Noël, c’est le moment fort du couple et de la famille, où le regard familial vient se poser parfois avec un peu d’insistance sur les célibataires pour qui cela devient un sujet un peu épidermique. Difficile d’échapper à l’attitude ‘questionnante’, voire légèrement intrusive de la famille”. Si Noël représente une forme de pression familiale pour les célibataires, la soirée du Nouvel An semble au contraire source de réjouissances : 68% des Français, toutes générations confondues, pensent en effet que le Nouvel An est propice aux rencontres. Parmi les personnes interrogées, 55% déclarent qu’une histoire pendant le réveillon ne s’arrête qu’à une brève rencontre sans lendemain, alors que 43% estiment que cela peut se transformer en relation durable.